Bonnes feuilles

La nuit coloniale
de Ferhat Abbas ()

La nuit coloniale "La nuit coloniale peut se lire aussi comme la critique la plus radicale et la plus fondée du colonialisme français en Algérie, car faite par un homme qui en a connu les multiples facettes de l'extérieur et de l'intérieur.

En ces temps où le "révisionnisme historique" semble refleurir de l'autre côté de la Méditerranée, cette piste de lecture me semble la plus féconde. Ferhat Abbas dit en effet crûment que le colonialisme ne peut pas être un vecteur de modernisation : "La culture et la science, la technique, la formation des cadres, le sens des responsabilités ne sont pas des articles d'exportation. Le monde colonisé doit en être exclu." C'est dans son essence un processus de dé civilisation brutale : "Né de la violence et de l'arbitraire, le régime colonial entretient, pour durer, l'arbitraire et la violence. Par nature, il ne cède et ne recule que devant la violence.""


Adresse Anep Siège
50, rue Khelifa Boukhalfa,
BP 355, Alger-Gare
Tel. : 213 (0)21 23 83 24
Fax : 213 (0)21 23 64 90
E-mail : contact@anep.dz
Nous Suivre sur FaceBook