Bonnes feuilles

Les damnés de la terre
de Frantz Fanon (Extrait de la préface)

Nombreux sont les commentateurs de Frantz-Omar Fanon qui ont mis le doigt sur un aspect fondamental des Damnés de la terre : son absence de systématicité

Ils ont eu incontestablement raison. Frantz-Omar Fanon aurait pu s'installer avec brio dans ce que d'aucuns appellent la philosophie de l'histoire et d'autres, la théorie. Il ne l'a pas fait, rompant avec souplesse avec la tradition de pensée hégélo-marxiste. Au "sens de l'histoire" linéaire et univoque, il substitue le "vent de l'histoire" plural et partiellement indéterminé. A la trompeuse clarté des "lendemains qui chantent", il oppose l'irréductible "opacité" des structures sociales et de leur évolution qu'il tente de décrypter à l'aide de concepts et d'outils puisés dans le champ des sciences humaines et de la pensée philosophique de son temps.


Adresse Anep Siège
50, rue Khelifa Boukhalfa,
BP 355, Alger-Gare
Tel. : 213 (0)21 23 83 24
Fax : 213 (0)21 23 64 90
E-mail : contact@anep.dz
Nous Suivre sur FaceBook